Qui suis-je ?

La dépression, je la connais bien et de très près. Elle a été une compagne (trop) fidèle une partie de ma vie. Sept longues années à me demander quel fichu miroir j’avais bien pu casser.
La solution médicaments n’a pas fonctionné sur moi et pire, a largement aggravé le problème.

C’est seulement quand j’ai fait le choix de retrouver mon autonomie que j’ai pu m’en sortir. Et cerise sur le gâteau, je n’ai jamais rechuté.
Aujourd’hui, j’ai à cœur d’accompagner les personnes qui souffrent d’états dépressifs et pour qui le traitement classique ne fonctionne pas ou n’est pas suffisant.

Je partage ma méthode et balise le chemin avec les pépites ramassées, tout au long de ma quête du mieux-être.
Coach et formatrice, je suis aussi à l’occasion rédactrice web. J’aime écrire pour d’autres, des articles sur les sujets qui me passionnent (santé, médecines alternatives, développement personnel …)

La dépression et moi : 3 étapes

1. Le temps de l'errance

A l’époque du grand plongeon, j’ai une foi aveugle en la médecine « classique ».  Et j’écarte d’un revers de main toutes les options qui ne rentrent pas dans la case de mes croyances. Une pilule miracle sinon rien.

Grave erreur ! C’est le début d’une longue descente aux enfers. Je me retrouve comme le personnage principal de « la Métamorphose » de Kafka. A la différence que ce n’est pas en cafard mais en cobaye géant que je me transforme.

Devant l’inefficacité des traitements, les médecins, dans leur grande sagesse, sortent l’artillerie lourde. Toutes les classes de médicaments y passent : anxiolytiques, antidépresseurs, antipsychotiques, anticonvulsivants, et même antiparkinsoniens.

 Ça ne marche pas ? augmentons les doses. Ça ne marche toujours pas ? croisons-les entre eux.

 

 

Les effets détonants de ces petits cocktails (Molotov) ne tardent pas à se faire sentir.

Bien malin qui peut à présent distinguer, les symptômes de dépression des effets secondaires des médicaments.

J’adore les petites phrases. Si elles peuvent parfois sembler « nunuches », elles recèlent aussi des trésors de vérité et de profondeur. Dans le top 5 de celles qui m’inspirent : « Quand l’élève est prêt, le maitre apparait ». C’est sous la forme d’un énième médecin que le maitre m’est apparu.

Et c’est par son humanité, son bon sens et surtout son humilité qu’il m’a sauvé la mise.

Voici en substance, les quelques mots qui ont amorcé le bouleversement salutaire :

« STOP ! on arrête tout. La médecine ne peut pas tout. Environ 30% des dépressions répondent correctement aux médicaments. De toute évidence, ce n’est pas le cas de la vôtre. Il existe d’autres voies à explorer. Cherchez celle qui vous convient. Mobilisez vos propres ressources. »

Et c’est ce que j’ai fait.

2. Le temps de la connaissance

Plutôt que d’ingurgiter des pilules, je me mets à ingurgiter des connaissances. Sur les mécanismes de la maladie mais pas seulement.

Je décide d’enlever mes œillères. De sortir de mon système de croyances qui, il faut bien l’admettre, me mène droit dans le mur.  J’ouvre le grand fourre-tout dans lequel j’avais jeté pêle-mêle, médecines douces, développement personnel, physique quantique et autres théories new-âge.

Je vous partage 3 grandes découvertes qui ont tout changé

1.Tels des poupées russes

nous sommes composés de plusieurs corps : physique, mental, émotionnel, spirituel.

La bonne nouvelle :

2. Nous pouvons faire confiance

au savoir instinctif dont la nature nous a doté pour prendre soin de nous : « le savoir profane »

La bonne nouvelle :

3. Notre système de pensées

n’est pas gravé dans le marbre. Penser mieux, ça s’apprend.

La bonne nouvelle :

3. Le temps de l'expérimentation

Une autre de mes petites phrases fétiches : « Il ne faut pas attendre d’être parfait pour faire quelque chose de bien ».

La clé de ma réussite tient en partie dans cette simple phrase. Tous ceux qui connaissent (ou ont connu) la dépression savent à quel point fatigue et découragement rythment le quotidien. Il est des jours où s’habiller ressemble à l’ascension de l’Everest. Point d’énergie pour appliquer des méthodes fastidieuses ou des « routines » chronophages.

Je commence par des petits changements, qui ne me demandent pas trop d’efforts. J’ouvre mon esprit. Je fais taire croyances et préjugés et surtout, j’accepte d’expérimenter.

Et la magie opère.

Ni panacée, ni miracle, mais …

Des effets immédiats et une découverte insoupçonnable : la puissance de choses simples qui agissent en synergie.

Et au final, une transformation radicale. Passer de « je crois ce que je vois » à « je vois ce que je crois », je peux vous assurer que ça change tout.

Contact

Besoin de voir la vie en couleur ?